RAMADAN’ART 2018

Ramadan’Art est un événement artistique et culturel initié par l’agence K Events, fondée par Fatima-Ezzahra Boucetta et Jade Kohen, et de mécènes marocains. Ramadan’Art se veut avant tout un lieu de découverte et d’échange à travers l’alliance de l’Art et de l’Architecture dans un parcours initiatique de culture urbaine. Placée sous le commissariat de Laure Augereau, architecte engagée dans la promotion de la culture architecturale, la « Villa Ronde » se transforme pour un instant en objet d’exposition artistique et abrite des oeuvres exceptionnelles dans un espace hors du temps où l’art naïf de Chaï- bia tourne le dos à l’insolence artistique d’un certain Andy Warhol.

logo

Sous l’impulsion d’amateurs d’art et d’architecture amoureux de Casablanca, RAMADAN’ART 2018 ouvre ses portes à la Villa Ronde et offrant au grand public un événement culturel, solidaire et citoyen dans ce lieu mémoire de la ville blanche.

Sa vocation est de promouvoir les différentes formes de la création au travers d’une exposition temporaire et d’une expérience artistique dans le but de rapprocher le citoyen casablancais de son patrimoine architectural. Offrant aux oeuvres et aux artistes plus de 1000 m2 d’espace d’exposition, RAMADAN’ART souhaite privilégier la multiplicité des démarches, des pratiques et des approches durant ce mois sacré.

titre slider

L’image contient peut-être : ciel, nuit, arbre et plein air

La Villa Ronde révèle ses secrets à l’occasion du Ramadan’Art 2018
Du 22 Mai au 07 Juin 2018

L’image contient peut-être : plein air

L’image contient peut-être : intérieur

HISTORIQUE
Les années 60 sont marquées par l’ouverture du monde vers l’exploration spatiale. Casablanca vit à cette époque une nouvelle jeunesse, période américaine. A travers les revues comme Life Magazine, la modernité fut amplifiée et il fallait vivre avec son temps. L’électroménager s’installe dans les foyers, les nouveaux matériaux sont expérimentés dans l’architecture domestique et les formes architecturales sont inspirées des expériences californiennes.
La villa construite pour le Docteur Benkirane par l’architecte allemand Wolfang Ewerth en 1963 témoigne de cette ouverture à la modernité avec une volonté de rester ancré à la culture marocaine.

L’image contient peut-être : table et intérieur

L’image contient peut-être : intérieur

L’image contient peut-être : intérieur

INFORMATIONS UTILES
DATE: Du 22 Mai au 07 Juin 2018

HORAIRES D’OUVERTURE
Du Mardi au Dimanche
Matin de 12h00 à 17h00
Après midi de 21h00 à 23h30
Lundi : fermé

ENTREE GRATUITE

APPEL À CRÉATEURS ! Vente privée “spécial Ramadan” au Sofitel Agadir Royal Bay les 2 et 3 juin 2018 prochains!

Sofitel Agadir Royal Bay et LoveLifeInMorocco lancent une vente privée « Spécial Ramadan » les 2 et 3 juin 2018 prochains. L’occasion de promouvoir la mode et l’artisanat marocains le temps d’un weekend dans la région du Souss Massa.

Vous êtes créateur-styliste, professionnel de la cosmétique ou des produits de terroirs marocains ?
Vous voulez mettre en avant votre savoir-faire et faire vivre une expérience shopping inédite dans un cadre agréable ?

Réservez votre espace stand en appelant le +212 7 00 34 27 01 ou en envoyant une requête par mail à contact@lovelifeinmorocco.com !

Bon ramadan à tous et à toutes !

Triste fin de vie pour João Gilberto, la voix de la bossa nova

CAROLA SOLÉ
Agence France-Presse

RIO DE JANEIRO — Sa voix douce susurrant «la Fille d’Ipanema» continue de bercer les coeurs près de 60 ans après son enregistrement, mais la fin de vie de João Gilberto, l’un des pères de la bossa nova, est bien moins harmonieuse que ses mélodies.

La tristesse de l’existence de l’icône de 86 ans, qui vit ruiné et solitaire à Rio de Janeiro, semble sans fond.

Depuis des années, João Gilberto est pris dans un conflit entre deux de ses enfants, son fils João Marcelo et sa fille Bebel Gilberto — eux-aussi musiciens — et sa dernière épouse dont il vit aujourd’hui séparé, Claudia Faissol, une journaliste 40 ans plus jeune que lui et mère de sa fille adolescente.

Bebel et João Marcelo accusent Claudia Faissol d’avoir abusé de la faiblesse de leur père et d’avoir provoqué sa ruine, mais les déboires du chanteur de légende ne se résument pas à des problèmes financiers.

«Dans son obsession à tout contrôler, João Gilberto avait pour ambition de faire en sorte que le monde s’arrête de tourner pour exercer son art. Il y est parvenu face au micro, mais en dehors de la scène, c’est tout le contraire», a expliqué Ruy Casto, auteur d’un livre sur la bossa nova, dans le journal Folha de S. Paulo.

«Il n’a jamais eu aucun contrôle sur sa vie, il s’est habitué à tout déléguer […] Mais la vie écrit ses propres vers, et avec ses fausses notes», a-t-il ajouté.
Génie excentrique
Du haut de son génie, João Gilberto n’a jamais été facile à vivre. Son perfectionnisme qui tourne à l’obsession névrotique, son côté excentrique et sa phobie sociale — il vit reclus depuis des années, souvent en pyjama — sont aussi légendaires que ses interprétations de succès planétaires comme «Desafinado», «Corcovado» ou «Chega de Saudade».

«Son importance pour la musique est incalculable. Il fut la principale voix du mouvement musical brésilien le plus connu dans le monde et a été révolutionnaire presque sans l’avoir voulu», explique à l’AFP Bernardo Araujo, critique musical du journal O Globo.

«Il fut le premier chanteur, du moins au Brésil, à montrer qu’on n’avait pas besoin d’une voix puissante, il chuchotait, en s’accompagnant avec virtuosité à la guitare», souligne-t-il.

Mais comme de nombreux génies, il avait ses démons.

«Il est comme Michael Jackson ou Prince, un artiste génial et étrange, mais son étrangeté a fini par prendre le dessus, pour arriver à la situation terrible d’aujourd’hui», déplore le critique.

Fin 2017, sa fille Bebel a obtenu sa mise sous tutelle, alors qu’il n’était plus en mesure de s’occuper de sa santé et de ses finances en raison de sa fragilité physique et mentale.

«Je voudrais que mon père ait une fin de vie heureuse et tranquille», a déclaré João Marcelo, le fils qu’il a eu avec sa première épouse, la chanteuse Astrud Gilberto, à la revue Veja.

Bebel, elle, est née de son union en deuxièmes noces avec la chanteuse Miucha, soeur du célèbre musicien, chanteur et écrivain Chico Buarque.

Gilberto a été obligé de quitter l’appartement qu’il occupait dans le quartier chic de Leblon car il ne payait plus ses loyers depuis des mois. Il réside depuis fin avril dans un logement du quartier voisin de Gávea, qui aurait été prêté par Paula Lavigne, l’épouse d’un autre grand nom de la musique brésilienne, Caetano Veloso.
Le déclin

Le début du déclin de Gilberto remonte au début de la décennie 2010. Son épouse Claudia l’a convaincu de faire une tournée pour ses 80 ans, qu’il a dû annuler — et rembourser — en raison de problèmes de santé.
Pris dans un contentieux avec sa première maison de disque, sans nouvel album depuis 1989 ni apparition sur scène depuis 2008, en 2013 il a dû vendre 60% de ses droits dans ses quatre premiers albums.

Son épouse a été accusée de lui avoir fait signer des contrats sans la pleine possession de ses capacités cognitives.

«Le Brésil doit beaucoup à João Gilberto et il faut trouver des moyens de l’aider», a dit l’agent Nizan Guanaes, qui tente de mobiliser des artistes.

Beaucoup de Brésiliens l’ont vu pour la dernière fois sur une vidéo en 2015, où il apparaissait, très amaigri et en pyjama, chantant «La fille d’Ipanema» à sa petite fille en s’accompagnant à la guitare.

«La tristesse est sans fin», dit l’une de ses chansons.

French Montana The hip hop star will perform for the first time at Mawazine!

RABAT, MAY 15TH, 2018: Under the High Patronage of His Majesty King Mohammed VI, the Mawazine Festival-Rhythms of the World is pleased to announce the performance of the Moroccan American super star French Montana, on Saturday June 23rd, on the OLM-Souissi stage.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, barbe et texte

FRENCH MONTANA, aka Karim Kharbouch, was born in Rabat, went on living in the Bronx at the age of 13 and has developed an incredible talent performing hip-hop, collaborating with figures such as Drake, Rick Ross, Lil Wayne, Nicki Minaj, Snoop Dogg, Scarface and Ne-Yo.

Released in 2012, his first single, Pop That, was certified platinum in a few weeks, before his album Excuse My French, distributed the following year, propelled him to the forefront of the scene across the Atlantic.

His latest hit, Famous, which reveals the beauties of Morocco and Chefchaouen, as well as Unforgettable, both from his latest album Jungle Rules, will be on the program of an evening that promises to stay in the annals of the festival!

RABAT, LE 15 MAI 2018 : Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le festival Mawazine-Rythmes du Monde a le plaisir d’annoncer la venue de la superstar américaine d’origine marocaine FRENCH MONTANA, qui se produira le samedi 23 juin, sur la scène OLM Souissi, pour un concert qui s’annonce comme l’un des temps forts de cette 17e édition.

Image result for FRENCH MONTANA

FRENCH MONTANA, alias Karim Kharbouch, est né à Rabat, il s’est installé dans le Bronx à l’âge de 13 ans et a développé un incroyable talent de performer hip-hop, collaborant avec des figures comme Drake, Rick Ross, Lil Wayne, Nicki Minaj, Snoop Dogg, Scarface ou encore Ne-Yo. Sorti en 2012, son premier single, Pop That, a été certifié en quelques semaines disque de platine, avant que son album Excuse My French, distribué l’année suivante, ne le propulse au premier rang de la scène Outre-Atlantique.

Son dernier hit en date, Famous, qui dévoile les beautés du Maroc et de Chefchaouen, mais aussi son tube Unforgettable, tous deux tirés de son dernier disque Jungle Rules, seront au programme d’une soirée qui promet de rester dans les annales du festival !