Anges et Démons

Enquête diabolique
A près l’adaptation du mystérieux Da Vinci Code, le cinéaste américain Ron Howard récidive avec celle du roman Anges et Démons, sorti en 2000. Dans un thriller de deux heures vingt minutes exactement, il rassemble Nikolaj Lie Kaas –le méchant -, Tom Hanks (Forrest Gump, Seul au Monde), Ewan McGregor (Moulin Rouge, Star Wars) et l’Israélienne Ayelet Zurer (Munich). L’histoire : Robert Langdon, théologien de Harvard, et Vittoria Vetra, scientifique, sont convaincus que les “Illuminati”, secte ancestrale luttant contre l’obscurantisme, veut anéantir l’Eglise catholique et le Vatican. Les deux pénètrent à Rome, dans un jeu de piste mouvementé, pour y découvrir ce qui se complote chez les “Illuminati”. Entre églises romaines, dépouillement d’archives du Vatican, Langdon et Vetra saisissent chaque secret comme une clé de l’énigme et vont de révélation en révélation. Rythme soutenu et rebondissant certes, mais Anges et Démons est au cinéma ce que le Big Mac est à la restauration : ça n’a aucun goût mais ça se laisse regarder paisiblement. Autre hic : personne ne marche sur l’eau.
Anges et Démons de Ron Howard, au Mégarama
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s