"Patti Smith en clôture du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde"

Patti-Smith

Après une édition pleine de tolérance et de partage, le Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde a accueilli la célèbre Patti Smith en concert de clôture. Chanteuse aux multiples talents, l’artiste s’intéresse aussi au dessin, à la photo, à l’écriture et à la poésie.
Le public du festival de Fès a pu, samedi soir, goûter et découvrir l’artiste américaine, qu’il connaissait peu. «Fès est une très belle ville. Chaque fois que je viens à un nouvel endroit je me demande, est-ce que les gens vont assister à mon concert ? Est-ce que la presse va venir vers moi? Je suis heureuse de voir tout ce monde qui est venu pour moi, je vous remercie. J’ai été très surprise quand on nous a demandé de venir au Maroc, je n’ai jamais imaginé que j’allais visiter un tel pays riche en culture, je reviendrai autant de fois que l’on ferait appel à moi », a déclaré la chanteuse lors de la conférence de presse organisée avant son show.
Née à Chicago en 1946, Patti Smith a connu la période fascinante de New York, la ville qui a été le berceau d’une nouvelle culture populaire.
Patti Smith a une carrière très riche, chose qui lui a permis de collaborer avec de nombreux d’artistes très connus. Elle a été très proche des membres du groupe Blue Öyster Cult, elle a entretenu des relations amicales avec Jimi Hendrix et Janis Joplin, et a rencontré Sam Shepard, le dramaturge célèbre d’Off-Broadway, avec qui elle rédigera une pièce de théâtre intitulée Cowboy Mouth.
Après toutes ces années, l’artiste a montré à «Bab El Makina» qu’elle reste une pièce maitresse de la culture mondiale du rock.
Pour la première fois durant cette édition, une foule considérable s’est formée devant la scène. Jeunes et grands se sont pliés au rythme de Patti Smith, qui a dégagé un grand amour envers la scène en interprétant chacune de ses chansons.
Avec un message de justice, de paix et de liberté, la chanteuse a interprété  des tubes très connus tel que « People Have The Power », « Because The Night », et «Gloria ».
Le choix de l’artiste pour clore le festival ne s’est pas fait au hasard. En effet, le rock de Patti Smith a une spécificité bien propre, un timbre particulier, qui porte en lui les racines de la musique country, blues et gospel, qui expriment une quête de spiritualité.
Hajar Hamri
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s