"Patti Smith spiritualise le public de Bab Al Makina"

Patti Smith spiritualise le public de Bab Al Makina

S’il y a une artiste qui parvient à allier entre le rock et la musique spirituelle, c’est bien Patti Smith.
Samedi soir, cette chanteuse américaine, qui a été invitée par la Fondation Esprit de Fès pour clôturer le Festival des musiques sacrées, ayant démarré le 7 juin, a réussi le pari en présentant un répertoire abondant dans ce sens. Ainsi, Patti Smith, vêtue casual et coiffée d’un bonnet, a démarré son concert en interprétant entre autres «Gimme Shelter» et une chanson accompagnée de mouvements de derviche. Par l’occasion, l’artiste âgée de 66 ans, n’a pu camoufler ses sentiments pour s’exprimer, lors de son spectacle, sur sa première visite à Fès.
«Je suis très heureuse d’être dans votre belle ville où je me produis pour la première fois», a-t-elle exalté avant d’indiquer, après s’être débarrassée de son bonnet en laissant voir des cheveux blancs, que le jour du concert est spécial pour elle puisqu’il a coïncidé avec l’anniversaire de son neveu. «Bien qu’il ne soit pas parmi nous, son âme règne sur les lieux», a-t-elle lancé. Patti Smith, qui est également poétesse, a dédié, lors de son concert à Fès, une chanson à tous les poètes de la planète, ainsi qu’une autre à l’indépendance de tout pays de par le monde.
L’un des moments forts de la soirée était lorsque la chanteuse s’est installée sur le bout de la scène pour laisser libre cours à la troupe qui l’accompagnait afin d’offrir un bon coup de musique rock avant de joindre les cordes de sa guitare à celles de la troupe en s’approchant du public qui a tenu à la saluer et danser à ses côtés.
L’autre instant marquant du concert était quand la rockeuse a interprété son fameux titre «Because The Night» qui a fait vibrer le public composé autant d’adultes que de jeunes. La spiritualité de Patti Smith s’est manifestée davantage lorsqu’elle a chanté un single contenant les mots «médina» et «muezzin» pour faire allusion à l’ambiance qui règne dans les anciennes villes du Royaume.
Ainsi, l’artiste a émerveillé son public, composé de différentes nationalités, le temps d’un concert qui a duré environ deux heures et prenant fin sur les rythmes de la chanson «People have the power» dont l’interprète n’as cessé de répéter le refrain pendant 10 mn à peu près avant de dire à ses fans : «Ce festival est dédié aux musiques sacrées. Soyez bénis, heureux et libres». Quant aux organisateurs, ils donnent rendez-vous, l’année prochaine, aux habitués de cette manifestation du 13 au 21 juin.
Salima Guisser Le : 2013-06-17 N° : 2953
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s