Et si on lisait durant Ramadan: “Musulmane mais libre”

Je vous conseille de vous immerger dans le monde fabuleux d’Irshad Manji en parcourant son oeuvre “Musulmane mais libre”. Les premières phrases donnent le ton du livre : “Il faut que je sois honnête avec vous.  A mes yeux,  l’Islam pêche en eau trouble”. Le New York Times affirme “qu’il faut considérer Irshad Manji comme une terminaison nerveuse qui rattache l’islam à l’Occident.  Elle choque,  elle est crue,  mais par bonheur,  elle est toujours vivante.” Ce livre est ainsi une lettre ouverte aux musulmans et non musulmans du monde entier dans laquelle,  avec vigueur et clairvoyance,  l’auteur appele chacun à s’interroger sur l’islam traditionnel.  En termes crus, provocateurs et très personnels, elle déterre les inquiétants fondements des dérives de l’islam: clivages tribaux,  antisémitisme et acceptation aveugle du Coran.
Irshad Manji explique comment,  l’islam pourrait être réformé pour revaloriser les femmes,  garantir le respect des minorités religieuses et encourager le débat d’idées.  Finalement “Musulmane mais libre” se veut un cri de ralliement pour un avenir sans fatwas.

image

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s