AU NOM DE FOUZIA…

Nous avons suivi l’affaire de Fouzia, jeune femme handicapée mentale, violée et mise enceinte… Avec l’espoir de ne jamais avoir à partager sa photo, ou encore la vidéo qui la montrent à l’hôpital, quelques heures avant son accouchement.

Nous ne voulons pas, car nous pensons que cela représente un second viol de sa vie privée.  Il y a quelques instants seulement, nous étions au téléphone avec sa maman, Malika, âgée de 86 ans, désemparée, furieuse, scandalisée et encore sous le choc. Grâce aux tests ADN, le violeur de Fouzia a été démasqué et n’est autre que son propre neveu, âgé de 21 ans ! L’affaire de Fouzia a fait le tour du Maroc et d’ailleurs, elle incarne aujourd’hui une partie de la société marocaine, livrée à elle-même, sans aucune prise en charge matérielle, médicale ou encore psychique. Cette partie de la société qui “tourne en rond”, sans personne à qui se confier ou à qui confier une partie de son désarroi. La maman de Fouzia n’en peut plus et elle nous a clairement fait comprendre qu’elle se reprochait ce qui est arrivé à sa fille. Elle qui se levait tous les matins, à 86 ans, et qui sortait faire le ménage pour subvenir aux besoins de son enfants. Elle qui laissait sa fille, seule à la maison, pour “courir après son morceau de pain”. Elle qui n’a jamais pu compter sur personne et qui se retrouve aujourd’hui devant une situation qui la meurtrit encore plus que son quotidien déjà difficile ! “Je veux prendre ma fille, mon petit fils et courir me cacher quelque part, car je ne sais pas si je suis capable de faire face à tant de douleur”. Ce sont les mots de Mi Malika, devenue symbole, malgré elle, de la mère blessée jusqu’au plus profond de son être, mais aussi de la mère qui ne baisse pas les bras et qui reste debout. Nous nous posons la question, tout comme elle : “qu’adviendra-t-il de cette famille ?” L’élan de solidarité qui a vu le jour, d’abord sur les réseaux sociaux, pour venir en aide à Fouzia, sa maman et son bébé, dépasse le miracle : des milliers de personnes, Marocains et étrangers se mobilisent jour après jour pour aider cette famille. Initié par l’association casablancaise “The Second Chance” la collecte a pour premier objectif : leur offrir un appartement d’une valeur de 250 000 DH. Un promoteur de la ville d’El Jadida, contacté par des bénévoles, a accepté de leur faire une réduction de 50 000 DH et un grand magasin d’immobilier s’est engagé à meubler gracieusement tout l’appartement ! Une campagne de solidarité qui prouve que ce pays va toujours aussi bien et que la solidarité nous sauvera. En ce moment même, les dons collectés, grâce au site participatif COTIZI.COM, ont dépassé les 100 000 DH, en moins d’une semaine ! Cette collecte continue et vous pouvez également apporter un grain d’espoir à cette famille qui n’a pas encore reçu l’aide qu’elle est en droit de demander et d’avoir ! Fouzia attend une mobilisation générale et généralisée. Une mobilisation sans failles, qui nous unit, même quand d’habitude, tout nous sépare. Le violeur DOIT être condamné et il doit donner l’exemple à ses semblables ! Nous espérons ne pas être déçues par notre Justice. Nous espérons ne pas en avoir honte. Nous maintenons, toutefois, notre choix de ne pas “vendre” à travers les photos, vidéos, nées des pires douleurs humaines.

Reproduction interdite sauf mention de la source : http://www.illionweb.com/societe/c-chaud/au-nom-de-fouzia/
Copyright © illionweb.ma

http://www.illionweb.com/societe/c-chaud/au-nom-de-fouzia/

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s