Un message émouvant de Leila Hadioui

Bonjour à vous tous…
Une idée venue de nulle part, sinon du plus profond de mon être. Et je ne saurais dire si c’est une idée ou un sentiment né d’un besoin de dire ce que je pense et ce que je ressens envers une terre qui m’a vu naître, qui me porte depuis des années et que je porte en moi, comme on porte son enfant, ses parents dans son cœur et son âme, sans forcément « oser » leur dire combien on les aime.
Je ne suis pas une personne qui s’exprime « facilement » lorsqu’il s’agit d’amour et qui préfère traduire cet amour, à travers des gestes et des actes concrets. Mais je réalise l’urgence d’un texte, car je l’avoue, une vie, aussi longue soit-elle, ne me suffirait jamais pour témoigner tout l’amour que je porte à ce pays, mon pays, mon Maroc .😍😍
Il ne s’agit absolument pas d’un billet à « l’eau de rose », une déclaration d’amour « tête dans les étoiles » et loin de la réalité de ce pays, ou plutôt de quelques-unes de ses réalités.
Ceci est une lettre que j’écris aujourd’hui et qui, j’espère, me survivra et inspirera d’autres lettres d’amour et de reconnaissance, chez d’autres amoureux de cette terre, chez vous.
J’espère aussi qu’elle fera briller les yeux de ma fille, qu’elle s’y reconnaîtra et comprendra que je ne fais pas qu’habiter le Maroc… Que c’est aussi le Maroc qui l’habite.
Je suis née au Maroc, j’y ai grandi, j’y ai fait mes premiers pas, encaissé mes premiers coups de la vie et y ai rencontré tous ceux qui font ma vie d’aujourd’hui et j’ai donc pensé à rendre hommage, à travers ces modestes lignes, non seulement à mon pays en tant que terre, mais à mon pays en tant qu’univers…
Et avec tout le réalisme que cet exercice nécessite, je ne peux imaginer un pays aussi beau, aussi bon, aussi chaleureux que mon pays.
On peut penser à une sorte subjectivité émotionnelle, mais avez-vous déjà fixé les montagnes de l’Atlas, la mer du « nord », le lac de Bine El Ouidane, des villes comme Essaouira, Marrakech, Fès, Meknes… Sans sentir votre cœur en communion avec leurs paysages ?
Avez-vous déjà visité un quartier populaire de Casablanca, Rabat, un village du Moyen-Atlas… Sans vous arrêter sur les sourires des enfants, des vieilles personnes… Ces sourires plein de vécus, de bonté et d’humilité ?
Avez-vous déjà serré la main d’un Marocain, inconnu rencontré dans un autre pays, sans ressentir que vous êtes frère et sœur, enfant d’une seule patrie ?
Sans oublier ou ignorer tous les défauts et tous les défis auxquels nous faisons face depuis des générations, je voudrais m’arrêter et vous inviter à faire de même, de temps en temps, sur ce qui fait l’éclat et toute la grandeur de ce pays…
Je ne sais pas si j’ai le droit de vous proposer ma vision, mais ceci est la première fois que j’essaye de l’exposer, noir sur blanc, d’en garder une quelconque trace… Car j’ose imaginer que je ne suis pas la seule qui pense ainsi de son pays.

Certains penseront, à la lecture de ce texte, qu’il est question d’une quelconque « démarche » ou « approche » pour aspirer à des « privilèges »…
La pensée étant libre, je ne me donne pas le droit de répondre, tout comme je ne ressens aucun devoir de me justifier.
Ces lignes sont aussi pour remercier tous ceux qui m’entourent, qui me soutiennent, ceux et celles qui me font rêver et qui savent me ramener sur la terre ferme, quand ma tête et mon cœur valsent un peu trop avec les étoiles !
C’est surtout un énorme MERCI 🙏à celles et ceux qui font le Maroc actuel et se battent pour le Maroc de demain : Notre Roi, mes concitoyens, les associations…
Une terre de tolérance, gardons cette terre de tolérance… N’oubliez pas.
Avec tout mon amour.❤️❤️❤️
Leila Hadioui

 
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s